Les bêtes

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« … La nature peut, à son tour, ajouter un contingent merveilleusement sensible. Témoins qualifiés d’objets à réaction poétique et qui, par leur forme, leur dimension, leurs matières, leurs possibilités de conservation, sont capables d’occuper notre espace domestique. Tel est un galet roulé par l’océan et tel autre une brique cassée arrondie par les eaux du lac ou de la rivière ; voici des ossements ou des fossiles ou des racines d’arbres ou d’algues et parfois quasi pétrifiés ; et des coquilles entières, lisses comme porcelaine ou sculptées à la grecque ou à l’hindoue ; en voici de cassées nous révélant leur étonnante structure hélicoïdale ; ces graines, ces silex, ces cristaux, des morceaux de pierre, de bois, bref l’infinité de témoins parlant langue de la nature, caressés de vos mains, scrutés de votre œil, compagnons évocateurs… C’est par eux qu’un contact amical est maintenu entre la nature et nous. »

Le Corbusier.

 

Dans la partie Entretien (p175-176 de la Charte, en collection Points Essais)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s